L'industrie 4.0

La Domotique industrielle... Promouvoir l’installation électrique industrielle moderne et intelligente

Les Allemands l'ont compris depuis bien longtemps mais sur le territoire Tunisien cette conception de l'installation électrique est encore loin de faire l'unanimité et d'être la volonté des protagonistes du secteur du bâtiment résidentiel tertiaire et industriel.

Il faudrait déjà l'intégrer dans le cursus scolaire des étudiants qui optent pour ce métier en leur prodiguant une information claire, précise et rigoureuse de l'utilisation de cette technologie en comparant ses multiples avantages vis-à-vis de l'installation traditionnelle.

Cette nouvelle vision de l'approche du travail permet d'éviter le millefeuille technique (chaque corps de métier arrive avec sa propre gestion) et de concevoir une globalisation, une centralisation et une intégration des différentes fonctionnalités proposées.

L'électricien s'occupe de la partie énergétique de son installation, l'intégrateur de l'intelligence, de la programmation en créant une symbiose technique de leur savoir-faire respectif.

Pour finir, examinons la situation la plus courante utilisée actuellement.

Le maître d'ouvrage insiste auprès de son architecte ou de son maître d'ouvrage ou du promoteur de lui fournir une installation domotisée.

L'un de ces intervenants se tourne vers l'électricien et lui demande de s'occuper du dossier. Celui-ci qui ne connaissant pas bien souvent cette technologie, s'adresse à son grossiste qui se tourne vers le fabricant lui offrant les meilleures marges qui à son tour se tourne vers le technico-commercial ou la cellule spécifique pour faire une offre.

L'électricien ayant reçu une formation de quelques jours s'occupe de l'installation sans grande conviction car il ne maîtrise pas très bien cet environnement.

Bien souvent, une formation sommaire est prodiguée à l'utilisateur par l'électricien. Il faut comprendre la réticence de l'électricien à exploiter cette technique car il est le premier relationnel avec son client et est situé entre "le marteau et l'enclume" lorsqu'un petit problème survient.

Maintenant, envisageons le partenariat avec l'intégrateur-domoticien.

L'approche est toute autre car elle est basée sur une relation de confiance et de travail entre deux hommes : un spécialiste en technique énergétique et un expert en développement de l'intelligence.

L'électricien voit avec son grossiste toute la partie relative aux produits rentrant dans l'approche purement électrique (disjoncteurs, câbles, armoire électrique ...) et l'intégrateur s'occupe de l'intelligence en travaillant bien souvent directement avec les fournisseurs !!!), il peut ainsi obtenir des prix super compétitifs en éliminant les intermédiaires.

Cette complicité permettra de former l'électricien aux nouvelles technologies, de procurer à l'utilisateur une méthodologie pointue dans l'exploitation de son installation et lorsqu'une modification sera nécessaire ou un événement fortuit apparaîtront, le client sera en relation directe avec les concepteurs et pourra ainsi avoir une réponse immédiate à ses besoins surtout que l'idéal est d’inclure un module IP qui permet une intervention à distance instantanée.

Espérons que cette vision d’approche de la conception d’une installation électrique moderne, flexible, évolutive, intelligente et communicante intègre rapidement le marché de la construction résidentielle et industrielle.

Une installation électrique moderne, c’est un investissement qui est rapidement rentabiliser et qui procure à votre investissement une plus value certaine et directe car n’oublions pas que l’on se dirige vers le concept des « réseaux intelligents » qui exige pour être réalisé de « bâtiment intelligent ».

L’industrie 4.0, ou usine connectée en français, a pour objectif de réorganiser les modes de production en s’appuyant sur les outils connectés d’aujourd’hui et de demain : big data, réalité augmentée, capteurs, automates, RFID, cloud...